En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Fourest

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Limoges 1867– Paris 1945).

Devenu avocat, il fréquente les milieux littéraires parisiens et publie en revue, avant de connaître la célébrité avec la Négresse blonde (1909), préfacée par Willy. Sous le patronage de Rabelais, ce recueil cultive l'humour gaillard et le genre burlesque. Tout autant, cet auteur se distingue par une érudition rare qui se traduit par le pastiche, le décalage et l'allusion. Le succès de ce livre, suivi par les Contes pour les satyres (1923), puis par le Géranium ovipare (1935), le place à part dans l'histoire de la Belle Époque, car il maintient en poésie une dimension parodique, à contre-courant de l'évolution des genres poétiques, et les droits d'une fantaisie sarcastique qui n'est pas sans rappeler celle d'un Erik Satie.