En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Benjamin Weschler, dit Benjamin Fundoianu, dit Fondane

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'origine roumaine (Iasçi 1898 – Birkenau, Allemagne, 1944).

Émigré de Roumanie dans les années 1920, Fondane est essentiellement un poète visionnaire, exigeant et tourmenté (le Mal des fantômes, rééd. 1996). Sa réflexion, à l'écart des systèmes littéraires et politiques, ne cesse de retentir au présent. Tourné vers les penseurs les plus originaux, sa pensée entre en résonance avec celle de Maritain, de Cioran, d'Artaud, de Jean Wahl ou de Caillois. Sa force prophétique aura marqué ses contemporains. Il vivra et dépassera la pensée de Léon Chestov dans le refus du mal et dans une attitude de résistance individuelle devant l'hostilité du réel, par le cri, la poésie et une révolte contre l'évidence logique. Arrêté, parce que d'origine juive, il meurt en déportation.