En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Fiévée

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1767 - id. 1839).

Imprimeur de la Chronique de Paris, favorable aux Feuillants au début de la Révolution, il composa une comédie critiquant la vie monastique (les Rigueurs du cloître, 1790). Arrêté un moment en 1793, il devint en 1795 directeur de la Gazette française et rédacteur du Mercure. Tenté par le royalisme, il fut recruté par Bonaparte, qui l'envoya en Angleterre et en fit un journaliste officiel. Ses romans sentimentaux (la Dot de Suzette, 1798 ; Frédéric, 1799), connurent un grand succès.