En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mordekhaï Zeev Feierberg ou Mordekhaï Zeev Feuerberg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe de langue hébraïque (Novograd-Volynsk 1874 – id. 1899).

D'éducation strictement religieuse, il se tourna, sous l'influence de la Haskalah, vers la littérature moderne. Ses nouvelles, qui prennent la forme d'une confession, décrivent le monde juif de l'Europe de l'Est (le Talisman, 1897 ; le Soir, 1898 ; Une nuit de printemps, 1898 ; le Veau, 1899). La plus importante (Où aller ?, 1899) évoque la détresse de la jeunesse juive déchirée entre ses devoirs envers l'héritage ancestral, son désir de sortir du ghetto et son angoisse devant une culture occidentale qui se manifeste à la fois par sa science et ses pogroms.