En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Konstantin Aleksandrovitch Fedine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain soviétique (Saratov 1892 – Moscou 1977).

Membre du groupe des « Frères de Sérapion », il adopte dans ses premiers récits une prose stylisée et ornementale (Terrain vague, 1923). Son premier roman, Cités et années (1924), complexe et nuancé, aborde le problème de l'engagement individuel en opposant deux figures d'intellectuels. La nouvelle Transvaal (1926), qui dépeint les pesanteurs d'un monde paysan encore tourné vers le passé, suscite de vives critiques. À partir des Frères (1927), Fedine se tourne vers une littérature « militante » médiocre. Président de l'Union des écrivains, il participe à la sclérose de la littérature soviétique (campagnes contre Pasternak et contre Soljenitsyne).