En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tamman Ibn Ghalib al-Farazdaq

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arabe (Yamama v. 641 – Bassora 728 ou 730).

Il constitue, avec al-Akhtal et Djarir, le trio de poètes les plus célèbres, à juste titre, de la fin du viie et du début du viiie siècle. Son œuvre, pour l'essentiel panégyrique ou satirique, a su adopter une certaine simplicité de ton, un lyrisme qui témoigne d'une époque de transition entre la vieille poésie du désert et celle qui va bientôt naître dans les villes d'Iraq.