En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippe Fabre, dit Fabre d'Églantine

Fabre d'Églantine
Fabre d'Églantine

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Acteur, auteur dramatique et homme politique français (Carcassonne 1750 – Paris 1794).

Ses comédies tentent de réconcilier Molière et Rousseau : les Gens de lettres (1787) se moquent des beaux esprits ; le Philinte de Molière ou la Suite du Misanthrope (1790), d'où Célimène a disparu, met aux prises un Alceste bienfaisant et sensible à Philinte devenu un aristocrate odieux. Célèbre auteur de la chanson « Il pleut, il pleut, bergère », il donna aussi leurs noms aux mois du calendrier républicain.