En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Eusèbe de Césarée

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain grec chrétien (Palestine v. 265 – id. 340).

Élève de l'école fondée par Origène à Césarée, où il fut le disciple de Pamphile, il se réfugia en Thébaïde pendant la persécution de 303. Devenu évêque de Césarée (313) et conseiller de Constantin, dont il se fit le panégyriste (Vita Constantini), il prit parti pour les Ariens (polémique contre Marcel d'Ancyre), puis suggéra une voie médiane entre l'arianisme et la théologie nicéenne. Il fonda la théologie historique de l'Empire chrétien (un « césaropapisme » avant l'heure). Outre des œuvres apologétiques (la Préparation évangélique, la Démonstration évangélique) et exégétiques (le Commentaire sur les Psaumes), dans lesquelles il évita les excès de l'allégorisme origénien, il créa l'historiographie chrétienne avec son Histoire ecclésiastique, qui s'étend des origines du christianisme au règne de Constantin. Son œuvre fut continuée par Socrate le Scolastique, Sozomène et Théodoret de Cyr.