En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Quintus Ennius

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète latin (Rudies, Calabre, 239 – Rome 169 av. J.-C.).

Auxiliaire de l'armée romaine et remarqué par Caton l'Ancien qui l'amena à Rome, il devint le protégé des Scipions. Bien que d'origine osque et grecque, il contribua à donner à Rome une littérature nationale et fut considéré comme le « père » de la poésie latine. Il ne reste que des fragments d'une œuvre qui rassemblait des tragédies à sujets grecs ou romains, des comédies, des satires, des poèmes didactiques, et surtout une épopée, les Annales : ces18 livres (il en reste 600 vers), qui embrassaient l'histoire de Rome des origines à Scipion, constituent le premier poème latin écrit en hexamètres à l'imitation d'Homère et resta la grande épopée nationale romaine jusqu'à l'Énéide.