En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikos Engonopoulos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Peintre et poète grec (Athènes 1910 – 1985).

Fidèle à l'esprit surréaliste, il est, en peinture, marqué par l'œuvre de Chirico, tandis qu'une partie de son œuvre poétique se veut provocante par le contraste délibéré entre la banalité ou l'insignifiance d'un sujet et la langue puriste dans laquelle il est traité. Dans Bolivar, un poème grec (1944), son chef-d'œuvre, il évoque, à partir de l'image du révolutionnaire latino-américain, divers héros grecs de la guerre d'indépendance comme de la guerre d'Albanie et de la résistance à l'occupant allemand, peignant le drame de la Grèce occupée avec une intensité que retrouveront rarement ses autres recueils.