En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ralph Waldo Emerson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philosophe et écrivain américain (Boston 1803 – Concord, Massachusetts, 1882).

Pasteur de l'Église unitarienne, il renonce au sacerdoce, mais conserve, de son Église, l'idée d'une réflexion religieuse libre, d'un christianisme antidogmatique et anticalviniste. Lié au romantisme anglais (il rencontre Coleridge et Carlyle), influencé par Kant et par l'idéalisme allemand, il s'installe dans le village de Concord, qui devient le centre de la renaissance intellectuelle de la Nouvelle-Angleterre. Autour de lui se rassemblent A. M. Alcott, Hawthorne, Henry Thoreau, Elizabeth Peabody, Margaret Fuller, G. W. Curtis, G. Ripley ; ils éditent le Dial (1840-1844). Dans Nature (1836), l'Érudit américain (1837), Adresse à l'école de théologie (1838), Essais (1841), De grands hommes (1850), Caractéristiques anglaises (1856), Art de vivre (1860), ses poèmes et son journal en dix volumes, Emerson exprime une pensée antirationaliste, antisensualiste, antidéterministe : anarchisme intellectuel qui commande un lien direct avec Dieu et une religion du cœur, ainsi qu'une idéologie de la confiance qui fonde la foi dans le devenir américain. Ce « transcendantalisme », radical et optimiste, qui allie immanence du divin et évidence de l'âme, débouche sur la recherche d'une relation pratique originale avec l'univers inséparable du libéralisme politique. Il est la composante idéologique et philosophique majeure de la littérature américaine.