En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marcellus Emants

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain hollandais (Voorburg 1848 – Baden, Suisse, 1923).

Son cosmopolitisme prépara la voie au naturalisme de la revue De Nieuwe Gids. Pénétré d'un pessimisme à la Schopenhauer, à la fois cynique et désespéré, il chercha son inspiration dans la Bible et les légendes nordiques (Lilith, 1879 ; le Crépuscule des dieux, 1884 ; Loki, 1906). On lui doit aussi des drames de tonalité romantique et des romans en partie autobiographiques (Confession posthume, 1894 ; la Cinquantaine, 1899 ; Initiation, 1901).