En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Odysséas Elytis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète grec (Héraklion, Crète, 1911 – Athènes 1996).

Influencé, à ses débuts, par le surréalisme français, et surtout par Eluard et Breton (Orientations, 1940 ; Soleil premier, 1943), il est ensuite profondément marqué par l'expérience de la guerre (Chant héroïque et funèbre pour le sous-lieutenant tombé en Albanie, 1945). Suit alors un long silence rompu par deux recueils, Six plus un Remords pour le ciel et, surtout, Axion esti (1960). Si le premier conserve toute la thématique égéenne qui lui est chère, avec la lumière, la sensualité, le goût de la nature source d'éternel émerveillement, Axion esti est un poème-somme, qui exploite toutes les ressources de la langue grecque, et notamment de la langue de l'hymnographie byzantine. Les recueils ultérieurs d'Elytis (l'Arbre lucide et la quatorzième beauté, 1971 ; Marie des Brumes, 1978 ; Trois Poèmes sous pavillon de complaisance, 1982) montrent chez le poète un souci croissant de l'univers contemporain, souci que consacre le prix Nobel en 1979.