En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edmond Amran El Maleh

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain judéo-marocain de langue française (Safi 1917).

Membre du Comité central, puis du Bureau politique du Parti communiste marocain de 1948 à 1959, il est installé en France depuis 1965. Son œuvre (Parcours immobile, 1980 ; Aïlen ou la nuit du récit, 1983 ; Mille Ans, un jour, 1986 ; Jean Genet, le Captif amoureux et autres essais, 1988 ; Abner Abounour, 1995 ; le Café bleu. Zrirek, 1998) se situe au croisement de divers discours, du récit-témoignage politique au jeu interculturel ou à la rencontre entre littérature et peinture, et met en perspective une recherche identitaire souvent érudite.