En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gunnar Ekelöf

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète suédois (Stockholm 1907 – Sigtuna 1968).

Fortement influencé par les romantiques allemands et suédois, par le surréalisme français (qu'il a traduit, ainsi que Rimbaud) et par T. S. Eliot, marqué en profondeur par la pensée et l'art orientaux, il a cherché à concilier les exigences du modernisme le plus rigoureux avec la recherche d'une synthèse entre intellectualisme et mystique (Tard sur la Terre, 1932 ; le Chant du passeur, 1941 ; Non serviam, 1945 ; Strountes, 1955 ; Opus incertum, 1959). Son art s'attache à épuiser l'apparente absurdité de la condition humaine pour en faire ironiquement valoir le prestige irremplaçable. Son ultime trilogie (Diwan sur le prince d'Emgion, Guide pour les enfers, la Légende de Fatumeh, 1965-1967) unit les thèmes de l'amour et de la mort, de la quête chimérique et de la mémoire, sur un fond de réminiscences orientales et antiques dans la tradition hermétique.