En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Günter Eich

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Lebus 1907 – Salzbourg 1972).

Il a commencé à écrire dès 1930, mais c'est à son retour de captivité qu'il s'impose comme poète (Fermes isolées, 1948 ; Métropolitain, 1949 ; Messages de la pluie, 1955), membre du « groupe 47 ». Les images de la réalité quotidienne sont la matière de ses poèmes, signes à déchiffrer pour saisir la réalité. Sa méfiance envers la réalité s'étend (Affaire classée, 1964 ; Anlässe und Steingärten, 1966 ; les Taupes, 1968-1970) à l'ordre de la société. On trouve le même pessimisme et le même dépouillement dans ses pièces radiophoniques (Rêves, 1950 ; les Jeunes filles de Viterbo, 1953).