En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Egill Skallagrimsson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Scalde (Borg v. 910 – id. v. 990).

S'il faut en croire la saga de Snorri Sturluson, ce fut une personnalité hors du commun. On lui doit 3 chefs-d'œuvre : le Rachat de la tête ; l'Arinbjarnarkvida et surtout la Perte irréparable des fils  : commençant par invectiver Odinn, dieu des scaldes, qui lui a ravi ses fils tragiquement disparus, le poète se rend compte qu'il les assure de l'immortalité par son verbe et finit par louer le dieu qui lui a conféré ce don.