En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Viktor Dyk

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tchèque (Psovka, près de Melník, 1877 – dans l'Adriatique, près de Raguse, 1931).

D'abord nihiliste (A porta inferi, 1897), il évolue dans sa poésie vers un lyrisme ouvert aux traditions humanistes et nationales (la Fenêtre, 1920 ; la Dernière Année, 1922 ; la Neuvième Vague, 1930). Auteur de romans (la Fin des Hackenschmidt, 1904 ; Décembre, 1906) et de pièces de théâtre (le Messager, 1907 ; l'Assagissement de Don Quichotte, 1913 ; la Trilogie révolutionnaire, 1921), il a laissé des notes autobiographiques (Le long de la route, 1930).