En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Laurence Dunbar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (Dayton 1872 – id. 1906).

Figure dominante de la « Harlem Renaissance », il impose dans ses recueils (Chêne et lierre, 1903 ; Supérieurs et inférieurs, 1895 ; Chants d'une vie de misère, 1896) l'usage littéraire du dialecte des Noirs, les références au folklore, l'humour et la sentimentalité de leurs chants. Ses romans (les Sans-nom, 1898 ; l'Amour de Landry, 1900 ; les Fanatiques, 1901 ; le Gars et les dieux, 1902) replacent le personnage du Noir dans un cadre provincial et rural salvateur, et expriment, de façon subtile, la protestation contre le racisme.