En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nodar Vladimeris dze Dumbadze

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain géorgien (Tbilisi 1928 – id. 1984).

À ses débuts, il évoque avec une tendresse amusée la vie d'un village durant la guerre (Grand-mère, Ilik'o, Ilarion et moi, 1960), ou l'amour naissant d'un adolescent pour une jeune aveugle (Moi, je vois le soleil, 1962). Ses romans suivants peignent avec beaucoup d'humour les travers humains ordinaires, le carriérisme et la corruption (la Nuit ensoleillée, 1967 ; les Drapeaux blancs, 1973 ; la Loi de l'éternité, 1977).