En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Réjean Ducharme

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Saint-Félix-de-Valois 1941).

Découvert par Gallimard, alors qu'il vivait inconnu des milieux littéraires montréalais, il obtint, avec l'Avalée des avalés (1966), un succès de curiosité qui persista et s'approfondit avec le Nez qui voque (1967) et l'Océantume (1968). Son écriture se modèle sur la logique et l'imagination ludique de l'enfance. Son humour noir se déploie autour de personnages adolescents foncièrement inadaptés à la vie (l'Hiver de force, 1973 ; les Enfantômes, 1976). Le rythme obsessionnel de l'œuvre entière traduit, au milieu d'un foisonnement d'images et de mots, une nostalgie de l'innocence, surtout de l'innocence du langage, et une critique radicale de la civilisation contemporaine (Dévadé, 1990 ; Va savoir, 1994 ; Gros Mots, 1999). Son théâtre, surtout Ha ! Ha ! (1982), est de la même veine ludique et tragique.