En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Baptiste, abbé Dubos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Beauvais 1670 – Paris 1742).

Célèbre par sa passion de l'opéra et son goût du luxe, négociateur de la paix d'Utrecht, conseiller du cardinal Dubois et de Voltaire, il appliqua son esprit critique à l'histoire et à l'esthétique. Ses travaux portent sur l'Antiquité (Histoire des quatre Gordiens prouvée et illustrée par les médailles, 1695), mais aussi sur le passé national (Histoire de la ligue faite à Cambrai, 1709 ; Histoire critique de l'établissement de la monarchie française dans les Gaules, 1734). Son œuvre majeure reste les Réflexions critiques sur la poésie et la peinture, parues en 1719. S'inscrivant dans le fil de la querelle des Anciens et des Modernes, elle tente d'expliquer les productions artistiques à partir du climat, du milieu et de l'époque. Dubos montre que le sentiment joue en art un rôle aussi important que la raison, car l'art doit « toucher ». Il insiste sur le « sixième sens » intervenant en matière esthétique, mêlant sentiment et sentimentalité.