En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Serge Doubrovsky

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1928 – Paris 2017).

L'un des initiateurs de la nouvelle critique, il donne une lecture existentialiste de la tragédie classique (Corneille et la dialectique du héros, 1963), et, à l'occasion du débat entre Barthes et Raymond Picard, définit, dans une perspective antiformaliste, la vocation littéraire en terme de projet (Pourquoi la nouvelle critique, 1968). Dans une étude sur Proust (la Place de la madeleine, 1974), puis dans Parcours critiques (1980), il identifie l'écriture à une psychanalyse active que son œuvre romanesque (Fils, 1977 ; Un amour de soi, 1982 ; la Vie l'instant, 1985 ; le Livre brisé, 1989 ; Laissé pour conte, 1999) rapporte à sa propre vie. Il propose le concept d'autofiction pour ces livres signés de son nom propre mais l'écriture, au fil des associations, transforme et recrée le matériau autobiographique. Jeux de mots, lapsus, rencontres verbales de toutes sortes donnent rythme et mouvement à sa prose savamment déconstruite.