En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Neel Doff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres belge de langue française (Buggenum-Haalen, Pays-Bas, 1858 – Bruxelles 1942).

Jours de famine et de détresse (1911) retracent l'enfance et l'adolescence de l'aînée d'une famille de neuf enfants dans un quartier pauvre d'Amsterdam ; c'est le premier roman d'une trilogie rassemblant aussi Keetje (1919) et Keetje Trottin (1921) : cette « stimagtisée de la misère » développa une écriture d'un réalisme implacable qui la classe parmi les plus originaux des auteurs populistes.