En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Djubran Khalil Djubran ou Khalil Gibran

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et peintre libanais (Bcharrî 1883 – New York 1931).

Il vécut à partir de 1895 aux États-Unis et séjourna à Paris entre 1908 et 1910. Son œuvre abondante comporte des poèmes en prose (les Cortèges, 1918), des nouvelles et des romans (les Fiancés des prairies, 1906 ; les Âmes révoltées, 1908 ; les Ailes brisées, 1912) et plusieurs essais rédigés directement en anglais (le Sable et l'Écume, 1926 ; Jésus, le fils de l'homme, 1928). Ses premiers ouvrages, condamnés pour leur modernisme et leur tonalité anticléricale, furent brûlés sur la place publique, mais la publication du Prophète (1923) lui assura une grande notoriété en Occident. Il allie à un romantisme exalté et quasi mystique une sincère aspiration au changement social. Il a fondé en 1920, avec une pléiade de poètes et d'écrivains de l'émigration syro-libanaise (Mahjar) un club littéraire (al-Râbita al-qalamiyya) qui eut une influence considérable sur les lettres arabes.