En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ibn Atiyya ibn al-Khatafa Djarir

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arabe (mort à Uthayfiyya v. 729).

Il forme, avec al-Akhtal et al-Farazdaq, le trio de poètes les plus célèbres, à juste titre, de la fin du viie et du début du viiie siècle. Poursuivant le courant poétique de la vieille Arabie, spécialiste du panégyrique et surtout de la satire, Djarir traduit la façon dont les antiques habitudes se sont perpétuées dans le nouvel empire arabe et même renforcées en fonction des luttes pour le pouvoir. La vieille qasida atteint ici à l'une des phases ultimes de son évolution.