En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Seyyed Mohammad Ali Djamalzade

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain iranien (Ispahan 1894 – Genève 1997).

Auteur de nouvelles (Il était une fois, 1921), il crée la littérature persane moderne en rompant avec la rhétorique traditionnelle et en usant de la langue familière. Écrivain engagé, il fut contraint de se réfugier en Suisse en 1931, où il enseigna le persan. Après un long silence, il se remit à écrire vers 1941. C'est le peintre attendri des petites gens en butte à la misère et à l'oppression spirituelle (la Maison de fous, 1942 ; Doux et Amer, 1950 ; Ancien et Nouveau, 1958 ; le Protecteur de la chancellerie, 1966 ; Petits Contes pour enfants barbus, 1973 ; Notre histoire tire à sa fin, 1978).