En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mahmud Diyab

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Dramaturge égyptien (Ismâ'îliyya 1932 – 1983).

Juriste de formation, il se lança dans l'écriture de pièces réalistes à dimension sociale et politique. Son théâtre affectionne particulièrement le milieu campagnard des villages égyptiens, dont il utilisa largement le dialecte rural (la Vieille Maison, 1964 ; l'Orage, 1967 ; l'Étranger ; Nuits de moisson, 1968). Il revint ensuite à l'arabe littéraire dans Un homme bon, en trois histoires (1970) et Porte des victoires (1971), sur la guerre des Six Jours, pièce qui fut interdite par la censure.