En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cheikh Anta Diop

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain sénégalais (Diourbel 1933 – Dakar 1985).

Il fait ses études de philosophie à Paris, où, autour de la revue Présence africaine, s'élaborait le concept de négritude. Ses travaux visent à réhabiliter l'homme noir qui est à l'origine de l'humanité, à lui rendre son histoire antique en rattachant l'Égypte pharaonique aux civilisations négro-africaines par des arguments ethnologiques et linguistiques. Ils sont aussi un plaidoyer pour l'unité africaine (Nations nègres et Culture, 1954 ; l'Afrique noire précoloniale, 1960 ; l'Unité culturelle de l'Afrique noire, 1960 ; Antériorité des civilisations nègres : mythe ou vérité historique, 1967 ; Civilisation ou barbarie, 1981). Ses thèses ont trouvé en Afrique et dans la diaspora un écho retentissant. Il est certainement l'un des savants les plus célèbres et l'un de ceux qui ont marqué le plus profondément la pensée africaine. Il fut également un militant politique actif.