En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Boubacar Boris Diop

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain sénégalais (Dakar 1946).

Professeur de littérature, journaliste et scénariste, il est surtout remarquable comme romancier, l'un de ceux qui transforment et renouvellent profondément le roman africain en faisant éclater ses structures et en forgeant une écriture « traversée par le souffle de l'oralité ». Dans le Temps de Tamango (1981), il utilise, pour dénoncer les maux du présent, les ressources de l'anticipation ; les Tambours de la mémoire (1990) et le Cavalier et son ombre (prix Tropiques, 1997) mêlent dans une savante construction narrative roman d'amour, mythe et mise en question du mythe. Murambi, le livre des ossements (2000), a été écrit dans le cadre de l'opération « Écrire par devoir de mémoire » qui a invité un groupe d' écrivains africains à témoigner sur le génocide rwandais. Ce roman, qui n'en est pas vraiment un, pose de façon déchirante la question des pouvoirs de la littérature face à l'horreur indicible.