En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Birago Diop

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain sénégalais (Dakar 1906 – id. 1989).

Vétérinaire, c'est un homme de terrain, à la différence des autres membres du groupe l'Étudiant noir. Son amitié pour le vieux griot Amadou Koumba Ngom est à l'origine de son entreprise de collecte et de récriture des contes onolofs. Il a publié aussi des poèmes (Leurres et Lueurs, 1960) et ses Mémoires (la Plume raboutée, 1978). Mais ce sont ses recueils, les Contes d'Amadou Koumba (1947), les Nouveaux Contes d'Amadou Koumba (1958), Contes et Lavanes (1963), qui l'ont rendu célèbre. Avec un grand talent de conteur, il transmet d'authentiques contes traditionnels, mais en les recréant pour répondre aux exigences de l'écrit et aux attentes d'un public élargi. Il porte ainsi témoignage de la vitalité de la culture populaire et réussit une œuvre très attachante par son mélange de réalisme (« Sarzan ») et de merveilleux. Mais il sait bien que, dans le passage de l'oral à l'écrit, s'opère une rupture irréversible et que le conte écrit est devenu un texte hybride.