En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Emily Dickinson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poétesse américaine (Amherst, Massachusetts, 1830 – id. 1886).

Recluse, elle a écrit environ 1 800 poèmes brefs qui, à l'exception de 7 textes publiés de son vivant, ne paraîtront qu'après sa mort (1890, 1896, 1924), de même que certaines lettres (1895). Vouée à un solipsisme maladif, prisonnière des conventions calvinistes et victoriennes, obsédée par la mort, elle fait de tout élément de la vie un signe de la prédestination et un moyen de désigner l'au-delà. L'inspiration est chez elle illumination lyrique, unissant concret et abstrait, trivial et sublime dans un élan épiphanique. Les formes brèves et le laconisme figent l'instant dans une atemporalité morbide. Cet imaginaire contraint est cependant doué d'une énergie concentrée qui appelle la modernité – celle d'un moi ironique et lucide.