En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillaume Des Autels

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Vernoble, Montcenis, 1529 – 1581).

Poète de la Pléiade au nombre de la première Brigade, il fut admiré par Ronsard et Pontus de Tyard. Auteur de plusieurs recueils de vers (le Moy de may, v. 1548 ; le Repos de plus grand travail, 1550 ; l'Amoureux repos, 1553), il engagea une polémique avec le grammairien Louis Meigret sur la réforme de l'orthographe française (Traité touchant l'ancien orthographe françois, 1548, et Réplique aux furieuses défenses de Louis Meigret, 1551). Il imita aussi la veine rabelaisienne dans la Mitistoire barragouyne de Fanfreluche et Gaudichon (1574).