En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michael Davidson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (Oakland, Californie, 1944).

La poétique de Davidson est une poétique de la découverte : chaque poème, depuis Échanges (1972) jusqu'à Analogie de l'ion (1988) et Post Hoc (1990), se veut « une interrogation ou exploration de ses propres processus, non en vertu d'un formalisme, mais pour mettre à l'épreuve les seuils de la signification ». La poésie est dès lors une activité éminemment humaine puisqu'elle refuse de présupposer le monde, tout en acceptant ses ambiguïtés. Dans la mesure où les poèmes retracent la réaction à une nécessité immédiate, ils sont « performances » et investigation du langage. Ironie et superficialité apparente, effacement du je lyrique, tous ces traits rapprochent la poésie de Davidson de celle des « Language Poets ».