En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

sir William Davenant ou sir William D'Avenant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Aventurier et auteur dramatique anglais (Oxford 1606 – Londres 1668).

Protégé de la duchesse de Richmond, il réussit dans le drame historique, la tragi-comédie et la comédie (Alboïn, roi des Lombards, 1629 ; le Frère cruel, 1629 ; les Beaux Esprits, 1634 ; Amour et Honneur, 1634 ; les Amants platoniques, 1636). Poète lauréat, directeur de Drury Lane, exilé par la Révolution, emprisonné à son retour, il est libéré sur l'intervention de Milton, à qui il évitera ensuite le pilori. Sous Cromwell, le théâtre étant interdit, il monte des représentations « privées » de déclamation et de musique : l'opéra est né (le Siège de Rhodes, musique de H. Lawes, 1656). À la Restauration, il obtient le monopole des compagnies théâtrales, fait jouer des femmes, invente le décor mobile : un pionnier.