En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Florent Carton, sieur d'Ancourt, dit Dancourt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Acteur et auteur dramatique français (Fontainebleau 1661 – Courcelles-le-Roi, Gâtinais, 1725).

Les nombreuses petites pièces en un acte qu'il écrivit (les dancourades) et joua pour la Comédie-Française annoncent le théâtre de boulevard. S'intéressant particulièrement au phénomène de la mode, Dancourt témoigne d'un sens aigu de la peinture des milieux, de la satire des mœurs et de l'actualité, soulignant la recherche cynique du plaisir et de l'argent (la Désolation des joueuses, 1687 ; les Agioteurs, 1710). Il était bon dialoguiste, mais peu habile à la composition, et seules les deux pièces en cinq actes qu'il écrivit en collaboration avec Sainctyon, à qui l'on attribue leur construction plus complexe et plus ferme, eurent du succès (le Chevalier à la mode, 1787 ; et les Bourgeoises à la mode, 1692). Il plut aussi par sa peinture conventionnelle, mais pleine d'humour, de scènes villageoises (l'Opéra de village, 1692 ; les Vendanges de Suresnes, 1694).