En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Cuvelier de Trye

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Boulogne-sur-mer 1766 – Paris 1824).

Grand commis de l'État et auteur à succès, il donna, sous la Révolution, des pantomimes dialoguées (l'Enfant du malheur ou les Amants muets, 1797 ; C'est le Diable ou la Bohémienne, 1797) puis s'orienta vers des saynètes (la Belle Espagnole ou l'Entrée triomphante des Français à Madrid, 1809) et des mélodrames aux actions violentes et aux couleurs pittoresques, dont les intrigues compliquées lui valurent le surnom de « Crébillon du Boulevard » (Dago ou les Mendiants d'Espagne, 1806 ; le Vieux de la Montagne ou les Arabes du Liban, 1814 ; les Macchabées ou la Prise de Jérusalem, 1817).