En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Michel de Cubières

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Roquemaure 1750 – Paris 1820).

Ses années de séminaire ont nourri un anticléricalisme voltairien qui le suit de sa phase mondaine, où il rime des poésies légères, à sa période révolutionnaire, où il compose des hymnes patriotiques. Une même volonté de libérer la littérature se retrouve dans ses conceptions de la poésie et du théâtre. Au début du xixe siècle, il resta fidèle à une double tradition du siècle précédent : la littérature légère et la foi philosophique (Hippolyte, 1803 ; Ninon de Lenclos, 1806).