En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillaume Crétin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et chroniqueur français (Paris v. 1460 – Vincennes 1525).

Chantre de la Sainte-Chapelle, il mit en vers Grégoire de Tours (Chronique française). C'est un représentant des « grands rhétoriqueurs », loué particulièrement par Jean Lemaire de Belges (« le monarque de la rhétorique française ») et par Marot qui trouva chez lui un maître de la rime équivoquée : « Le bon Cretin au Vers équivoqué » (Complainte de Monsieur le General Guillaume Preudhomme).