En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Edmond-Henri Crisinel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète suisse de langue française (Faoug 1897 – Nyon 1948).

Après avoir détruit à la suite d'une dépression (qui le conduit, en 1919, en milieu psychiatrique) toute sa production poétique, puis pratiqué pendant de longues années le métier de journaliste, il écrit, de 1936 à 1948, plusieurs œuvres d'une étonnante modernité, parmi lesquelles le Veilleur (1939), Alectone (1944), ou Nuit de juin (1945) et le Bandeau noir (1949). D'une sensibilité excessive, il a souffert d'un sentiment de culpabilité insurmontable ; ses poésies reflètent les conflits d'une rare intensité, leur conférant une dimension existentielle qui permet d'y voir la quête et les désarrois des hommes et des femmes de notre temps. Malheureusement, la magie poétique n'est pas parvenue à dépasser les doutes d'une existence angoissée : en 1948, il mit fin à ses jours.