En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Louis Couperus

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain hollandais (La Haye 1863 – De Steeg 1923).

Comparé à D'Annunzio par Wyzewa, ce dandy rédacteur à Groot Nederland fut l'unique représentant du symbolisme décadent aux Pays-Bas. Se détournant du psychologisme naturaliste de ses débuts et de la peinture « fin de siècle » de la vie de La Haye (Eline Vers, 1889 ; Fatalité, 1892 ; Métamorphose, 1897), il chercha à pénétrer, en un style artiste, l'âme des êtres et des choses (les Livres des petites âmes, 1901-1903 ; Vieilles Gens, 1906), et tout particulièrement de l'esprit latin qu'il explora dans ses récits historiques (la Montagne de lumière, 1906 ; Xerxès ou l'Orgueil, 1919 ; Iskander, 1920) et mythologiques (Dionysos, 1904 ; Héraclès, 1913).