En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albert Cossery

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain égyptien d'expression française (Le Caire 1913 – Paris 2008).

Ses romans mettent en scène des personnages misérables subissant le poids d'une société à laquelle ils échappent par un verbe dru et ironique (les Hommes oubliés de Dieu, 1941 ; la Maison de la mort certaine, 1944 ; Mendiants et orgueilleux, 1955 ; les Couleurs de l'infamie, 1999). Il tourne en dérision les valeurs et les mobiles de l'existence à travers l'évocation de son pays natal vu par l'esprit d'un exilé volontaire, un demi-siècle durant, dans un hôtel parisien. Aux antipodes de la couleur locale, écrite dans une langue simple, l'œuvre atteint à une dimension universelle. Tantôt la liberté est celle de se tenir à l'écart du théâtre du monde, tantôt la seule issue est la révolution, le vœu de Cossery étant alors que chaque lecteur ressente son appel.