En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Léon Cordes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français de langue d'oc (Siran 1913 – Montpellier 1987).

Né dans une famille de vignerons du Minervois, il est le poète très personnel d'Aquerèla (Aquarelle, 1946), de Branca tòrta (Branche tordue, 1964), Dire son si (Dire son être, 1975), Se conti que conte (Si je conte que je raconte, 1980). Acteur, metteur en scène et auteur dramatique, il a écrit un grand nombre de pièces jouées à la radio ou sur les scènes du bas Languedoc : La nòvia (la Mariée, 1935), Prudhon de la luna (Prudhon de la lune), La font de Bonas Gràcias (1956), La banda negra (la Bande noire, 1961), etc. Écrivain tous azimuts, il publia en 1972 une méthode d'initiation à l'occitan, puis des contes, une anthologie des troubadours, des nouvelles, un roman, une pastorale, un drame historique et fut à l'origine d'un festival occitan à Minerve.