En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raphaël Confiant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain martiniquais (Le Lorrain 1951).

Professeur de langues régionales à l'Université des Antilles-Guyane françaises, essayiste de la créolité et pamphlétaire indépendantiste, il est l'un des auteurs de l'Éloge de la créolité (1989) et des Lettres créoles (1991). Romancier en créole, puis en français, il évoque, dans une verve joviale et truculente marquée par un important travail sur la langue, le peuple des villes (le Nègre et l'Amiral, 1988 ; Eau de café, 1991 ; l'Allée des soupirs, 1994) comme celui des campagnes (Commandeur du sucre, 1994 ; le Gouverneur des Dés, 1995).