En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Camilla Collett

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres norvégienne (Kristiansand 1813 – Christiania 1895).

Sœur du plus grand poète norvégien, Wergeland, elle a mêlé dans son œuvre une défense romantique de la sentimentalité et une représentation réaliste du milieu bourgeois. Son féminisme intransigeant sera repris par Ibsen, Jonas Lie et A. Kielland. On retient d'elle le roman les Filles du préfet (1855), mais aussi des Mémoires (les Longues Nuits, 1862), ainsi qu'une série d'essais polémiques.