En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Maurice Clavel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Journaliste et écrivain français (Frontignan 1920 – Vézelay 1979).

Témoin de son temps, Maurice Clavel l'a pleinement été. Résistant, il se fait connaître par deux pièces, les Incendiaires (1946) et la Terrasse de midi, créée par Jean Vilar à Avignon en 1947. Animé d'une foi profonde, il est présent dans presque tous les débats politiques : gaulliste, partisan de l'Algérie indépendante, il s'engage lors de l'affaire Ben Barka et il soutient la tentative d'autogestion de l'usine Lip ; dénonciateur du marxisme et du goulag, il accompagne la démarche des « nouveaux philosophes » qui en font un de leurs maîtres. Parallèlement à ses romans (la Pourpre de Judée, 1966 ; le Tiers des étoiles, 1972), qui finissent en reportages (la Perte et le Fracas, 1971 ; les Paroissiens de Palente, 1974), ses essais mettent en œuvre son profond souci de la liberté (Qui est aliéné ?, 1975 ; Ce que je crois, 1975 ; Dieu est Dieu, nom de Dieu !, 1976 ; Nous l'avons tous tué ou « Ce Juif de Socrate », 1977).