En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cantar de mio Cid

(Poème du Cid)

Pierre Corneille
Pierre Corneille

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Premier poème castillan conservé, rapportant les dernières années de la vie de Rodrigo Díaz, dit le Cid Campeador (1043-1099), symbole de la reconquête espagnole sur les Maures et de la fidélité vassalique. Subtil mélange de tradition orale et de chanson de geste épique, cette épopée est un des chefs-d'œuvre de la littérature espagnole du Moyen Âge (1207). Plus tard, faisant suite à la Chronique [des rois] de Castille (1295-1312), dans une version manuscrite de la fin du xive siècle, la Chronique rimée des enfances de Rodrigue met en scène un jeune héros plus violent que le Cid du Poème. Ces deux œuvres sont à l'origine de poèmes lyriques (romances) qui, à partir du xve siècle, prennent pour thème les aventures du Cid, formant, dans l'ensemble du romancero, un cycle appelé Romancero du Cid.