En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Châtelaine de Vergi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Conte du xiiie siècle en 948 vers octosyllabiques, qui a pour objet d'enseigner, par un exemple, la nécessité de tenir ses amours secrètes et de louer, chez l'amant, la qualité majeure de discrétion.

Le texte relate l'histoire d'un chevalier à qui une dame, la châtelaine de Vergy, a accordé son amour, pourvu que leur relation demeurât cachée. Mais l'amant est amené à rompre la loi du secret, pour se justifier des accusations portées par l'épouse de son seigneur, le duc de Bourgogne, qui s'offrait à lui. Sa trahison entraîne la mort de son amie, sous l'effet de la douleur, son propre suicide et le meurtre de la duchesse par son époux. Menée à la façon d'une tragédie, où les sentiments déterminent la conduite de l'action vers sa fin inéluctable, cette nouvelle a connu un grand succès dans les littératures européennes du xive au xvie siècle. Elle a donné lieu à une version en prose au xve siècle, l'istoire de la Chastelaine du vergier et de Tristan le Chevalier.