En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sigurd Christiansen

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain norvégien (Drammen 1891 – id. 1947).

Disciple de Dostoïevski, il a été hanté par les problèmes de la faute, de l'expiation, de la responsabilité. Le thème prend toute son ampleur dans deux trilogies (l'Entrée, 1925 ; l'Épée, 1927 ; le Royaume, 1929 et le Rêve et la Vie, 1935 ; le Cœur solitaire, 1939 ; le Sort des hommes, 1945). Son plus grand succès, Deux Vivants et un mort (1931) joue surtout du mélodrame. Son théâtre est l'exaltation de l'homme qui assume sa propre vie.