En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marc Cholodenko

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Paris 1950).

Coup d'essai, coup de maître : avec Parcs (1972), ce jeune homme fait une entrée fracassante en poésie à la tête d'un langage frappant et intensément personnel qui n'est pas sans évoquer une figure qu'il interrogera (la Tentation du trajet Rimbaud, 1980), à mesure même qu'une œuvre polyphonique dans son principe, et soucieuse d'un cosmopolitisme peut-être d'abord anglo-saxon, se met en place. Une diversité formelle, de l'ode au portrait, mais aussi du roman (les États du désert, 1976, prix Médicis) au scénario (il collabore régulièrement avec Philippe Garrel), se fait jour. Curieuse du monde, de la littérature (Hölderlin), des hommes, de leur mémoire et de leur langue, libre aussi de les réinventer par les accents et la typographie, l'œuvre en cours révèle une personnalité riche, ouverte, capable de donner à l'insolite toute son épaisseur, et ne laissant pas même entre poésie et vie l'épaisseur d'une virgule (la Poésie la vie, 1994).